documentaire - Tout public - 2017 - France - 5 mins
Résumé

Bonjour et bienvenu dans Sciencible la collection des belles images de la science. Accrochez vos ceintures… Je vous emmène dans l’œil d’un drôle de cyclone. Voyez ce tourbillon qui s’enroule ? Où sommes-nous ? Je ne vais pas vous le dire tout de suite… Prenons un peu d’altitude. En s’éloignant du vortex, on découvre la courbure d’un horizon. Mais sur quelle planète s’abat ce terrible cyclone coloré ? La Terre ? Non ! Les couleurs irisées ne sont pas celles de nos nuages. Elles rappellent plutôt celles d’une goutte d’essence dans une flaque d’eau, ou encore… celle d’une bulle de savon. C’est ça ! C’est une bulle et les différentes couleurs traduisent les différentes épaisseurs du filme ! Les chercheurs du CNRS ont eu l’idée d’utiliser les bulles pour pour modéliser le déplacement des nos vrais cyclones, trop compliqués à reproduire en laboratoire… Tout simplement parce que leurs courbures et leurs épaisseurs sont proportionnellement très comparables à celles de l’atmosphère terrestre. En chauffant la base de la bulle, en refroidissant le sommet. Hop ! Des courants de convection apparaissent dans le filme et forme les magnifiques tourbillons que vous voyez là. Un ouragan sur une bulle de savon… c’est plus utile qu’une tempête dans un verre d’eau !

Résumé par épisode
Prêt pour un plongeons dans l’infini ? Vous avez l’impression d’avoir des hallucinations, des vertiges ? Essayez quand même de deviner de quoi il s’agit ? Non, ce n’est pas en un clip psychédélique des années 70 ! Ces images reconstituées sont le produit de calculs mathématiques, dans un domaine que les chercheurs appellent «fractales». Maintenant regardez mieux et vous comprendrez l’étonnante particularité de ces structures : si on zoome sur n’importe quelle partie de l’image, on retrouve les motifs de l’image de départ. Et si l’on zoome encore plus, ça continue ! C’est dingue non ? Ces motifs ont été inventés en 1973 par le mathématicien français d’origine polonaise Benoît Mandelbrot. Et je suis certains que vous en avez déjà vu ailleurs ! NON ? Fouillez dans votre mémoire et surtout dans vos assiettes… Eh oui, le chou romanesco ou encore le chou rouge ont des structures fractales partielle. Et dans la nature, elles sont partout ! C’est le cas des fougères, des flocons de neige…. Alors c’est très beau les fractales, mais à quoi ça sert ? Eh bien cette science de l’infini permet d’expliquer beaucoup de phénomènes : la forme des nuages, la répartition et la forme des dunes dans le désert… Les calculs fractals permettent également de comprendre les mystérieuses oscillations des cours de la bourse ! Une application à laquelle ne s’attendait certainement pas Benoît Mandelbrot.

 

Rediffusion :
dimanche 07 juin à 18:30
dimanche 07 juin à 18:30
dimanche 07 juin à 18:30